News

Accro à la ‘phyto’

0

De nos jours, dans les pays occidentaux, il existe plusieurs spécialités qui utilisent les plantes à des fins médicales. L’efficacité des médicaments à base de plantes repose avant tout sur le choix de ces dernières. Parmi les méthodes thérapeutiques alternatives, la phytothérapie connaît un grand succès. Patient et thérapeute y voient de nombreux avantages: effets secondaires pratiquement absents ou utilisation possible chez la femme enceinte par exemple. Très souvent, le critère déterminant est la volonté de choisir une approche naturelle et plus respectueuse du corps et de l’environnement.

Il existe plusieurs formes de phytothérapies utilisant différentes parties de la plante dans les différents stades de la croissance. Nous offrons pour chacune d’elles une formation spécifique.

La gemmothérapie ou « médecine des bourgeons » en est une. Dérivée du terme latin gemme, qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse, la gemmothérapie utilise exclusivement les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles des plantes, arbres et arbustes. Ces embryons, macérés dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine, servent à fabriquer des solutions dans lesquelles se concentrent les principes actifs des végétaux : on les nomme macérats. Leurs vertus thérapeutiques varient selon la plante dont ils proviennent : le cassis pour l’énergie, le sapin contre la toux, l’aubépine pour le coeur… Par ailleurs, plusieurs produits issus de la gemmothérapie auraient en commun des propriétés diurétiques, de drainage ou de détoxication. Selon la théorie, les bourgeons posséderaient certaines propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante mature.

L’aromathérapie, une autre pratique de la phytothérapie, est l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques. L’huile essentielle est une essence volatile extraite de plantes aromatiques par la distillation. Il s’agit d’une substance complexe qui contient des molécules aromatiques dont l’action bénéfique sur la santé est étudiée et mise en pratique par l’aromathérapie. On utilise les huiles essentielles en diffusion atmosphérique, en massage topique ou en usage interne. C’est une “biochimio-thérapie” naturelle qui repose sur la relation existant entre les composants chimiques des huiles essentielles et les activités thérapeutiques qui en découlent.

Une troisième forme de phytothérapie est la thérapie à base de fleurs de Bach. La thérapie est nommée d’après le Dr. Bach qui a répertorié 38 fleurs correspondant chacune, selon lui, à un état d’esprit particulier. A base de fleurs d’arbre et de fleurs sauvages, elles soigneraient non pas la maladie, mais l’individu, en corrigeant ses émotions négatives. Le Dr. Bach a consacré sa vie à identifier les émotions et à tenter de les rééquilibrer, persuadé que “pour être en bonne santé, il faut être en harmonie avec son âme”. En se promenant dans la campagne, il s’était aperçu qu’en passant sa main au-dessus de certaines plantes, il ressentait des émotions particulières. Il les a donc définies en 7 groupes qui correspondent aux conflits existant en chacun de nous : la peur, l’incertitude, le manque d’intérêt pour le présent, la solitude, l’hypersensibilité aux influences, le découragement ou le désespoir, la préoccupation excessive du bien-être des autres. Contrairement à la gemmothérapie et l’aromathérapie, la thérapie des fleurs de Bach utilise l’essence de la fleur, son énergie, qui contient l’impulsion thérapeutique. Les fleurs sont cueillies en pleine floraison, puis diluées dans de l’eau pure. Le liquide recueilli constitue l’élixir mère.

Si vous avez confiance dans les modes de guérison alternatives telles la gemmothérapie, l’aromathérapie et les fleurs de Bach, nous recommandons vivement nos formations sur le sujet! Les méthodes thérapeutiques naturelles sont en vogue en Europe et commencent à trouver leur chemin aux Etats-Unis. Pour plus de renseignements au sujet des formations, cliquez ici.

Leave a Reply

Nous prenons votre formation très à coeur!