News

Êtes-vous un amateur d’art?

0

Selon une étude récente en neurobiologie, l’art libère dans nos cerveaux la même substance que quand on est amoureux. La fréquentation des expositions favoriserait la joie de vivre, quel que soit le niveau d’études et les revenus des individus. L’art aurait donc un effet bénéfique sur l’esprit humain. Les amateurs d’art le confirmeront certainement.

Vous aimez l’art, qu’il soit à écouter ou à regarder? Ne serait-ce pas idéal d’avoir des connaissances préliminaires afin de pouvoir situer un artiste ou un style architectural dans le temps? Depuis le mois de mars, vous pouvez suivre chez nous une formation en histoire de l’art. Visiter une (voire votre) ville, un musée ou être en vacances ne sera plus jamais comme avant. Grâce à ce cours vous pourrez distinguer les différentes époques, les styles et les grands maîtres de l’art.

En guise d’introduction au cours, prenons l’exemple d’une petite sculpture utilisée dans la construction des églises. Avez-vous déjà remarqué ces petits monstres sur les gouttières des églises et des cathédrales? Elles s’appellent « gargouilles » et sont apparues début du 13ème siècle. Placées sur les toits des églises elles permettaient à l’eau de s’écouler des toits et terrasses. A l’origine, c’était le nom d’un dragon mythique qui terrorisait la Seine et se plaisait comme tout dragon qui se respecte à détruire les environs. Ce monstre vaincu par Saint Romain portait le nom de « Gargouille ». Voilà, probablement, l’origine du nom donné à ces figures monstrueuses et fantastiques que les sculpteurs-imagiers représentaient dans les gouttières des églises gothiques.

Ces fameux blocs de pierres taillés en forme d’animaux fantastiques avaient pour but de rappeler aux fidèles qu’ils devaient constamment se méfier du démon. Les gargouilles représentaient alors un démon de pierre esclave et enchaîné par l’homme. Leurs lignes monstrueuses et repoussantes rappelaient aux hérétiques ( non-chrétiens, magiciens, sorcières, excommuniés) que la protection divine était déjà sur le bâtiment.

La gargouille apparaît comme un symbole de la vie nocturne, de l’obscur, du monstre en soi, des démons ravageurs. C’est aussi un symbole positif qui, dans plusieurs aspects, ressemble au dragon. Il représente la vie cachée au fond de soi-même, il est en même temps un gardien vigilant et un séducteur, comme tous les diables par ailleurs. Selon la légende, les gargouilles hurlaient à l’approche du Mal. La gargouille est un démon qui protège des démons. Maintenant vous lèverez certainement la tête lorsque vous visitez une église, pour regarder ces petits monstres en pierre qui paraissent si innocents…

Connaissez-vous une histoire comme celle de la Gargouille? Voulez-vous partager avec nous votre passion pour l’histoire de l’art? N’hésitez pas à nous écrire un message ! Voulez-vous savoir davantage sur nos formations en arts et culture? Alors, contactez-nous!

Leave a Reply

Nous prenons votre formation très à coeur!