News

Shutterstock 327002168

Interview de Nathalie Merighi, professeur de life coach et coaching scolaire

0

Bonjour Nathalie, pouvez-vous décrire votre parcours professionnel en quelques mots ?

Contrôleur de gestion, responsable de l’administration des ventes puis formateur, mon parcours professionnel est ponctué d’interventions personnelles pour former ou enseigner aux autres.

Etudiante, je donnais des cours de danse classique, de mathématiques et de soutien scolaire. Plus tard, je formais les salariés de l’entreprise au nouveau système comptable et financier dont l’entreprise s’était dotée. Mais après un long parcours en tant que formateur dans les ressources humaines, le droit et le contrôle de gestion, j’ai fait le choix d’accompagner les personnes sur leur chemin de vie.

Formée au coaching de vie, au coaching scolaire et à la gestion des conflits j’exerce maintenant mon métier de coach en développement personnel et de coach scolaire avec enthousiasme et passion. J’organise également des formations en gestion des conflits, en gestion du stress et j’interviens aussi dans les établissements scolaires pour animer des ateliers de coaching scolaire.

Qu’est-ce qui vous a motivé à être formateur pour le CFD ?

Il y a plus de dix ans, j’ai pris une nouvelle orientation professionnelle en me tournant vers la formation. Je prends un réel plaisir à transmettre un savoir et à être au contact des élèves.

J’aime concevoir des actions de formation, animer des séances, l’interface avec les élèves, suivre le bon déroulement d’un apprentissage et mesurer les progrès.
En tant que coach scolaire et coach de vie, J’interviens auprès des adultes et des adolescents pour les amener à gérer les changements, se découvrir et aller vers le meilleur de soi. En un mot je les aide à se reconnecter à leurs propres talents et qualités, à leurs propres ressources, et besoins et à retrouver ce qui est important pour eux.

Accompagner les personnes, les aider à clarifier leurs objectifs et surtout les faire progresser dans leurs projets de vie me rend chaque jour plus heureuse.
C’est donc tout naturellement que j’ai souhaité partager ma passion pour le métier de coach En devenant professeur au CFD.

Pouvez-vous déjà dévoiler certains cas pratiques qui seront vus au cours ?

Chaque partie du cours fera l’objet de cas pratiques spécifiques. L’occasion d’acquérir la posture de coach, d’utiliser les outils, d’évoluer et de s’enrichir personnellement. Les exercices se feront dans un cadre bienveillant et chaque élève pourra y participer sans peur d’être jugé.

A qui s’adresse cette formation ?

Ces formations s’adressent aux étudiants, aux enseignants, formateurs ou éducateurs qui veulent accompagner les élèves vers l’autonomie, aux parents qui souhaitent mieux communiquer avec leurs enfants, aux personnes en recherche d’emploi ou en reconversion professionnelle.

Ces formations diplômantes fournissent les clés pour devenir un coach accompli.

A quoi ressemble le métier de coach aujourd’hui ?

Malheureusement, le terme de coaching est largement galvaudé. C’est devenu un terme à la mode qu’on utilise dès qu’il y a une relation d’aide : coach sportif, coach en nutrition, coach déco, coach en image, coach de chant… On finit par confondre coaching, conseil, consulting, formation, mentorat… Mais être coach, c’est bien plus que cela. C’est un métier, des méthodes, des outils, une fédération, une déontologie, un accompagnement.

À un moment de notre existence, nous devons faire face à une situation pour laquelle nous ne sommes pas préparés et nous nous sentons démunis. Parfois, nous ressentons également une inéquation entre nos désirs, nos besoins, nos ressentis et la réponse que nous tentons d’y apporter. Enfin, il arrive que nous devions faire face au caractère inéluctable d’une situation (perte définitive d’une chose, d’une position, d’une vie, qu’il s’agisse de la nôtre ou de celle des autres). Malheureusement, nous ne sommes pas toujours préparés pour affronter toutes ces difficultés.

Le coach va aider la personne coachée à franchir un cap difficile. Il va répondre au besoin de comprendre, d’appréhender une situation nouvelle et de rétablir un équilibre. Il va permettre à la personne qu’il accompagne d’explorer ses propres ressources et d’exploiter ses richesses personnelles.

Quelles sont les qualités pour devenir un bon coach ?

Bien évidement, un bon coach doit maîtriser les techniques de base de la profession, à savoir mener un entretien, gérer une relation, adopter la bonne attitude, gérer les projections intellectuelles et les phénomènes de transfert.

Il doit également maitriser les outils de coaching et savoir mettre en place le processus de la demande et de la définition des objectifs au cours d’une ou plusieurs séances avec la personne coachée.

De plus, il est indispensable qu’il maitrise les modèles et théories comme la PNL, la communication non violente, l’analyse transactionnelle…

Enfin, il est important qu’il ait conscience de son « Moi » : Plus un coach sait qui il est, plus il pourra accompagner efficacement la personne coachée. Mais surtout, un bon coach doit posséder certaines qualités humaines telles que l’empathie, la bienveillance, les capacités d’écoute et de perception, la patience, le non jugement, une capacité à gérer ses émotions et une aisance relationnelle.

Leave a Reply

Nous prenons votre formation très à coeur!