blog-post

Équilibrer l'alimentation chez les enfants : c'est possible !

L’obésité et les problèmes liés au poids et à la mauvaise alimentation sont en grande augmentation chez les enfants. Pourtant, il est plus difficile d’effectuer un rééquilibrage alimentaire chez les jeunes, car le plus souvent la démarche n’est pas volontaire.
Lorsqu’un adulte est diagnostiqué avec une maladie liée au poids, il va généralement contacter un spécialiste de la nutrition lui-même pour régler le problème ou en tout cas, le diminuer. À l’inverse, les enfants viennent le plus souvent chez le nutritionniste suite à une démarche parentale. C’est pourquoi le rééquilibrage alimentaire se fait différemment avec des enfants, et qu’il est parfois nécessaire d’adopter des méthodes plus douces et subtiles. Voici quelques astuces que vous, en tant que spécialiste de la nutrition, pouvez donner aux parents pour les aider à assurer une alimentation saine à leur progéniture.
 
Le petit-déjeuner
 
C’est une étape obligatoire de la journée. Il se compose de trois éléments indispensables: un fruit ou un jus de fruit, des protéines (yaourt, fromage, lait ou tranche de jambon) et de sucres lents, que ce soit des tartines, de la brioche ou même des crêpes.
Un enfant va dans tous les cas dépenser cette énergie au cours de la journée, et il n’y a donc pas besoin de le priver d’aliments un peu plus caloriques.
Les médecins sont catégoriques: un enfant qui n’a pas faim au réveil a trop mangé la veille ou n’a pas assez dormi, il faut donc y faire attention. En cas de manque d’appétit répétitif, un jus de fruit dès le réveil peut stimuler la faim.
 
Le collations et le goûter
 
Une bonne habitude est d’avoir un plat rempli de fruits dans la cuisine ou la salle à manger, et d’avoir des fruits découpés à l’avance dans le frigo. Ainsi, lorsque les enfants auront une petite faim, leur main tombera directement sur un encas sain.
Le mieux est d’inciter les parents à préparer le goûter la veille pour ne pas tomber dans la facilité des gâteaux gras tout préparés: cela peut être un fruit et un laitage, une tartine, des céréales, … 
Concernant les adolescents, ils ont souvent très faim (ils grandissent!). Il faut les laisser manger à la quantité qu'ils désirent, vous pouvez cependant conseiller aux parents de toujours prévoir des alternatives saines à portée de main des jeunes, pour que leur appétit soit comblé de manière saine.
 
Le repas du soir
 
Si l’enfant a mangé le repas de la cantine à midi, il n’est pas nécessaire de faire du poisson ou de la viande le soir. Le repas idéal se compose de féculents, de légumes, d’un fruit et d’un laitage, en évitant au maximum les aliments en sauce et la charcuterie.
Pour les parents surchargés, il existe des légumes frais prédécoupés et congelés qu’il suffit de réchauffer. Il peut être judicieux de diriger les parents vers une préparation des repas à l’avance pendant le week-end : il leur suffira de les réchauffer le soir.
 
Pour aller plus loin…
 
On le voit, les conseils d’alimentation sont bien différents suivant l’âge de la personne concernée ; mais ce n’est pas la seule variable ! Chaque personne est différente, avec un corps, un vécu, des objectifs différent, et c’est au nutritionniste d’en tenir compte.
C’est pour cela que les formations destinées aux praticiens sont très complètes et approfondies : c’est un métier qui est utile à tous et bien nécessaire dans la société d’aujourd’hui.

Partager

INSCRIVEZ-VOUS CONTACTEZ-NOUS