blog-post

6 conseils pour bien vivre son blocus

PREMIER CONSEIL : Se connaître soi-même
 
Avant toute chose, réaliser sa propre introspection : il faut être conscient de ses propres capacités et ne pas se mentir. Certaines personnes peuvent assimiler une matière très vite, d’autres ont besoin de plus de temps pour comprendre et retenir un cours. Chaque année des étudiants s’y prennent trop tard pour étudier par excès de confiance, et à l’inverse, d’autres se donnent des charges de travail trop élevées et finissent par faire des excès de stress, néfastes à la réussite d’un examen. Sachez donc qui vous êtes afin d’adapter votre organisation.
 
 
SECOND CONSEIL : choisir le/les lieux adéquats 
 
En apparence, le lieu idéal serait la bibliothèque : un lieu où le calme est préservé, où s’entourer d’autres étudiants en blocus rassure voire crée une émulation, et où il est difficile d’être dérangé. Pour beaucoup cet endroit est la clé de la réussite. Mais parfois, la « bibli » est aussi un lieu un peu déprimant, et il peut être préférable d’étudier dans un lieu calme extérieur, ou bien encore comme certains étudiants, se réfugier dans les cafés, où l’activité des gens autour d’eux les aide à se motiver et à se concentrer : encore une fois, il s’agit d’adapter le lieu à votre personnalité pour vous sentir bien, et surtout, éviter les éléments extérieurs qui pourraient déranger votre concentration.
 
 
TROISIEME CONSEIL : organiser son travail
 
En premier lieu, prenez du temps pour ordonner vos notes de cours et rechercher toutes les informations nécessaires concernant les examens , ce sera un gain de temps précieux. Cela vous permettra d’établir un planning d’étude détaillé en répartissant la charge sur plusieurs jours. Il ne sert à rien de vouloir devenir un stakhanoviste du blocus : travailler 8 à 10 heures par jour est amplement suffisant, au-delà vous deviendrez inefficaces. De même, pensez à varier vos révisions : plutôt que d’étudier 50 pages d’un cours important d’une traite, vous pouvez étudier une autre matière pour ne pas vous lasser. Il est également nécessaire de se rappeler que c’est le matin qu’on est le plus productif : privilégiez donc les éléments les plus difficiles. Un autre conseil : sachez confronter vos révisions avec d’autres personnes, ne travaillez pas constamment seul dans votre coin. Cela constitue un excellent moyen de travailler sa mémoire autant que sa réflexion.  Enfin, offrez-vous des vrais temps de pauses afin de vous changer les idées et régénérer votre concentration.
    
QUATRIEME CONSEIL : exercice et alimentation
 
Les pauses peuvent être l’occasion d’aller prendre l’air pour se vider la tête. En effet, lors du blocus le corps reste la plupart du temps statique, il s’agit de le mettre en mouvement. Aussi, l’alimentation est un domaine à ne pas négliger. La plupart des étudiants choisissent de manger des plats préparés ou de se gaver de pâtes pour gagner du temps. Au contraire, cuisiner un bon petit plat peut devenir un moment de détente, et une occasion parfaite de vous changer les idées.  L’alimentation influe également sur votre corps, et donc votre mental, ne la négligez pas (pourquoi pas une bruschetta végétarienne, qui vous emmènera l’espace d’une demi-heure en Italie ?)                                                                                                                                                   
            
 
CINQUIEME CONSEIL : gérer le stress
 
Si vous suivez tous nos conseils, il est fort probable que vous évitiez le stress. Si néanmoins il persiste, voici quelques conseils : savoir se reposer et se coucher tôt favorise la concentration (un sommeil de 8 heures minimum est conseillé) ; cependant, le sport est fortement recommandé également, car il libère l’endorphine, l’hormone « anti-stress ». Déconnectez vos appareils électroniques afin d’être en phase avec vous-même et ne pas surcharger votre esprit d’informations. Certaines personnes sont tentées par des médicaments ou des boissons énergisantes : à éviter absolument ! Privilégiez les remèdes naturels comme les Fleurs de Bach qui favorisent la détente.
 
SIXIEME CONSEIL : imaginer votre été en cas d’échec
 
Enfin, dernier conseil : si vous sentez que vous baissez les bras, prenez cinq minutes, fermez les yeux et imaginez l’été qui se profile durant lequel tous vos amis ont réussi les examens, où les discussions sont tournées vers l’avenir tandis que vous vous apprêtez à doubler votre année, seul(e). La vision de ce futur déprimant vous motivera à replonger dans vos fiches !
 
 

 

Partager

Auteur

Nathalie Focant | 2019-06-20

Mots-clés de l’article


Cours connexes


Catégories

INSCRIVEZ-VOUS CONTACTEZ-NOUS