blog-post

La mode a bien changé : oubliez vos clichés !

La mode a toujours été une affaire d’époques et de cultures. À l’échelle du temps et du monde, les critères du beau sont aussi changeants qu’éphémères. Il suffit de voir d'anciennes photos de famille pour s’en rendre compte. La mode évolue donc rapidement mais elle fait pourtant l’objet de nombreux « à priori » persistants, qu’ils soient positifs ou négatifs, qu’ils la fantasment ou la diabolisent.
 
La mode, c’est une affaire de femmes ! 
 
On a longtemps considéré que la mode était un domaine principalement féminin. Une conception largement entretenue par les magazines de mode. Il est d’ailleurs facile de constater que le marketing de la mode vise majoritairement un public féminin. Mais les choses évoluent et le succès des influenceurs sur les réseaux sociaux a particulièrement permis de toucher un public plus large et moins « défini ». Cela signifie non seulement que la mode masculine a désormais trouvé sa place mais également que la mode sans prédéfinition de sexe connaît un succès grandissant. Fini les étiquettes, que la liberté soit loi !
 
La mode, ça change tout le temps, c’est du gaspillage !
 
Si l’audace et la modernité sont souvent les ingrédients de la réussite, le rétro est une tendance qui ne connaît pas vraiment la crise. Vous aviez jeté vos k-ways flashy et vos sacs bananes ? Il suffisait pourtant d’attendre 2019 pour en faire un accessoire délicieusement vintage ! Oubliez donc l’angoisse de devoir réinventer la roue, la créativité est partout et même dans la réutilisation ! Du coté de l’acheteur, les considérations environnementales ont également permis de voir naitre de nouvelles tendances. Les friperies, les magasins de seconde-main et les applications de vente pour particuliers connaissent un succès sans précédent !
 
La mode, ce n’est pas éthique !  
 
L'éthique reste un sujet brûlant pour les grandes enseignes. Les prix toujours plus attrayants ont leur mauvais revers et le rapport entre les coûts de production et les conditions de travail des salariés a été maintes fois questionné. Les clients sont de plus en plus conscients de l’importance de payer un prix réaliste mais changer les mentalités prend du temps. Et c’est bien les clients qui ont le pouvoir de dicter d’importants changements aux marques.  
Le BIO investit également le domaine de la mode, certaines enseignes proposent par exemple des vêtements à base de coton bio ou des vêtements fabriqués avec des matériaux écologiques et moins gourmands en eau.

Partager

Share This Article If You Liked It :)