blog-post

L'automobile et le transport : la transition environnementale

Un marché en pleine transition
 
En Europe, et en Belgique plus précisément, l'heure n'est plus aux tergiversations. Les conséquences du réchauffement climatique et les méfaits de la pollution ont rapidement invité les mandataires élus et l'industrie de l'automobile à revoir leur feuille de route. Les objectifs sont clairs et signés sur papier depuis la dernière conférence des parties sur la question du réchauffement climatique : 
 
- Réduire un maximum les émissions de gaz à effet de serre pour un résultat absolu attendu en 2050.
- L'encouragement de l'avancée technologique et la rentabilité au niveau des énergies renouvelables
 
La Belgique étant signataire de ce traité, il est évident que les politiques fédérales en termes de transition écologique vont se porter crescendo vers une diminution substantielle de la pollution de l'air sur notre territoire. Les premières mesures vont donc concerner l'une des plus importantes sources de pollution après celle des ménages et de l'industrie, le transport routier. 
Les professionnels de l'automobile vont donc devoir intégrer de plus en plus ces configurations et travailler avec les exigences qui peuvent découler des lois et circulaires ministériellles. C'est une première contrainte.
 
La technologisation de l'automobile et du transport
 
Une deuxième contrainte réside dans le progrès technologique en la matière, les véhicules fabriqués aujourd'hui sont totalement tournés vers l'électronisation et la connexion à Internet. Les véhicules peuvent donc être plus complexes à réparer mais sont parfois bien mieux équipés et plus agréables à utiliser. Les professionnels du secteur se doivent donc d'avoir des connaissances de base solide en la matière car les problèmes des véhicules d'aujourd'hui ne sont, dans la grande majorité des cas, que très peu situés au niveau de la mécanique pure et les diagnostics se font aujourd'hui grace à des ordinateurs et outils informatiques à la pointe. 
Il s'agit là d'un seconde contrainte. 
 
L'essouflement du marché 
 
Avec la tendance écologique citée plus haut, les modes alternatifs de transport sont de plus en plus favorisés par les campagnes de santé publique. Les autorités chargées des transports ne tarissent jamais d'actions promotionnels ou avantageuses pour favoriser les transports en communs et les alternatives plus vertes. A ce niveau aussi, les professionnels des transports doivent suivre la mouvance.
Pourtant, les véhicules automobiles restent indispensables et efficaces, mais il est vrai que dans les grandes villes, les automobilistes ne sont pas toujours chouchoutés.
 
Cette transition est loin d'être une menace pour les emplois du secteur, il sera, bien au contraire, de plus en plus nécessaire d'être un professionnel bien formé et au courant des dernières avancées du secteur. Découvrez donc nos formations dans le domaine des transports et préparez votre avenir professionnel.

Partager

INSCRIVEZ-VOUS CONTACTEZ-NOUS