blog-post

En route vers le futur : la révolution des métiers du transport!

La pollution provoque de plus en plus de dégâts et nous atteindrons bientôt le point de non-retour si nous ne changeons pas drastiquement notre comportement, notamment en ce qui concerne la façon dont nous nous déplaçons. Selon les chiffres du « One Planet Summit », les transports représentent 15 % des émissions mondiales de CO2. Le secteur des transports est-il docn voué à disparaitre ? Loin de là ! Secteur en perpétuelle évolution par définition, les transport vivent pleinement la révolution durable. C'est d'ailleurs dans ce domaine que naissent énormément de projets pilote misant sur les nouvelles énergies. Les professionnels du transport voient donc leur métier évoluer et leurs compétences également. Que vous travailliez déja dans ce secteur où que vous souhaitiez le découvrir, les formations sont le moyen idéal de connaitre les dernières tendances et de pouvoir suivre cette transition durable. 
 
La voiture : écologique et autonome !
La voiture de demain sera certainement électrique, connectée et autonome. En effet, de nombreux constructeurs vont en ce sens. Ainsi, la voiture électrique s’impose peu à peu comme un incontournable sur le marché bien que l’hybride reste encore l’alternative la plus appréciée des acheteurs (les infrastructures pour recharger les véhicules électriques n’étant pas encore présentes partout). Tesla nous a également prouvé que la voiture électrique pouvait être aussi performante que celles plus classiques avec une autonomie de 600 kilomètres et des pointes de vitesse à 250 km/h.
La voiture n’échappera pas non plus à cette nouvelle tendance de la connectivité. Tous nos appareils sont connectés pour nous faciliter la vie. L’ordinateur de bord pourra ainsi tenir compte de nombreux paramètres comme le trafic, la météo, l’état du véhicule, la proximité des stations-service, etc. afin de prendre les meilleures décisions pour son utilisateur.
L’autonomie sera sans doute la norme comme le prouvent les progrès réalisés par de nombreux constructeurs comme Google, Tesla, Uber ou encore Ford. Ils opèrent déjà de grandes phases de tests sur les routes. La course pour être le premier à proposer une voiture autonome fiable à débuter. Actuellement, dans son véhicule, le conducteur peut déjà programmer une vitesse de croisière ainsi que bénéficier d’une aide à la conduite et au stationnement. Navya est le premier taxi autonome (en phase test à Paris) capable d’arpenter les rues dans un périmètre bien défini.
Les véhicules seront donc de plus en plus complexes, techniques et électroniques. Les mécaniciens automobiles seront donc d’autant plus importants. Ils seront les garants de la sécurité des utilisateurs. Ce secteur est en plein essor et commencer à se former dès maintenant, c’est garantir son avenir en s’assurant d’embarquer à temps dans la tendance. Aux vues des avancées technologiques, une formation en électronique pourrait même se révéler un atout supplémentaire.
 
Le train : toujours plus rapide !
La voiture n’est pas le seul transport à se permettre un renouveau technologique. En effet, dès à présent, les recherches tentent de créer un train toujours plus écologique et toujours plus rapide. Parmi les avancées, nous pouvons remarquer le train à sustentation magnétique. Grâce aux forces électromagnétiques, le train n’est pas en contact avec les rails. En service au Japon, en Chine et en Corée du Sud, ce train peut atteindre une vitesse de 600 km/h. Les avantages sont donc évidemment la vitesse, mais également un risque pratiquement nul de déraillement.
Un autre projet, dévoilé par Elon Musk, créateur de Tesla, consisterait à faire voyager les passagers dans un train contenu dans un tube sous basse pression, réduisant ainsi les frottements. L’engin, alimenté par des panneaux solaires, pourrait atteindre une vitesse de 1220 km/h.
 
Tout est permis !
De nombreuses autres idées voient le jour afin de pallier notre besoin toujours plus grand de transport, aussi bien de personnes que de marchandises.
Dans le futur, nous pourrions ainsi voir des tramways aériens qui permettraient le transport de 1500 personnes (la Chine étudie d’ailleurs l’idée et pourrait la mettre en application d’ici 2025), des cargos qui navigueraient à la force du vent grâce à une coque jouant le rôle de voile, des poids lourds accordéons autonomes (de 8 à 20 mètres en fonction des besoins) qui utiliseraient l’hydrogène comme carburant pour se mouvoir, etc.
 
Tous ces nouveaux véhicules susciteront d’énormes interrogations auprès du client. Le négociant sera donc nécessaire pour aiguiller les utilisateurs. Il faudra qu’il puisse répondre à toutes les questions. Grâce à une bonne formation, il pourra prendre part à cette révolution des transports et en profiter !

Partager

Share This Article If You Liked It :)