blog-post

Comment bien déguster du vin?

 
Il n’existe pas de règles idéales pour déguster un vin : chaque dégustateur possède sa façon de faire, l’important est de prendre du plaisir ! Cependant, nous pouvons néanmoins partager quelques notions importantes à connaître pour une dégustation optimale. Trois sens sont principalement mis à contribution, dans l’ordre suivant : la vue, l’odorat puis le goût.
La vue : elle peut nous donner quelques informations grâce à l’examen visuel de la robe, c’est-à-dire sa couleur et sa texture. Jamais stable, elle donne une indication sur l’état de la maturation et le potentiel de garde du vin (par exemple, un rouge vif un peu violacé est un vin jeune). De même, on peut analyser la limpidité, la brillance et l’intensité donne des indications sur l’acidité et les cépages utilisés.
L’odorat : sentir le vin permet d’identifier les arômes, qui se trouvent dans le nez et non dans le palais. Cela s’effectue en deux étapes : une première sans remuer le verre, pour percevoir les arômes les plus perceptibles (ce qui permet déjà d’évaluer si le vin présente un défaut, oxydé ou bouchonné par exemple). Enfin, deuxième étape : après avoir remué le verre, pour découvrir les arômes cachés (permet de connaître les origines, le cépage et le degré de mûrissement).
La bouche : à l’instant de goûter le vin, elle permet de juger les saveurs (sucré, salé, acide ou amer) et l’équilibre du vin (par exemple les tanins, inodores, qui apporte une sensation de sècheresse et de rugosité sur la langue).
 
Ces quelques notions vous permettront de réaliser des dégustations en étant vraiment attentif aux détails donnés par chacun de vos sens, et ainsi augmenter le degré de plaisir à découvrir les vins dans toute leur complexité.
 

Partager