blog-post

Les 6 conseils pour lancer votre resto !

En premier lieu, avant d’allumer le gaz et faire chauffer le four, il faut penser pratique : l’établissement d’un business plan est primordial pour toute personne souhaitant ouvrir sa propre entreprise. Le business plan regroupe plusieurs données fondamentales à connaître, à commencer par le concept commercial et donc l’offre culinaire : ceux-ci doivent être bien pensés, précis , avec un minimum d’originalité (les clients sont en général attirés par tout ce qui est novateur), tout en prenant compte des tendances du moment (l’époque est plutôt à la nourriture saine et végé’ qu’aux viandes bourrés d’antibiotiques en sauce).
 
 
Une des recettes du succès viendra forcément de votre touche perso qu’il faudra cultiver. Une fois votre concept développé, il s’agit de se tourner vers un lieu pour l’accueillir. Au-delà du design, il faut surtout penser à sa géographie globale : est-il facilement accessible ? si non, qu’est-ce qui est prévu pour en faciliter l’accès ? à cet endroit, quels sont les prix des loyers ? quelle clientèle vient s’y nourrir ? parfois, il vaut mieux payer un loyer plus cher pour attirer un certain type de clientèle, la réflexion autour du lieu est primordiale.
 
À partir de cette donnée, vous pouvez ensuite réaliser une étude de marché, c’est-à-dire collecter un maximum d’infos pour réaliser des prévisions budgétaires. Celles-ci sont indispensables pour obtenir des financements, quatrième phase d’un business plan. C’est souvent ce qui peut rebuter des passionnés de cuisine : l’aspect administratif. Il faut savoir qu’avec un business plan bien rodé, cette tâche n’est pas si compliqué, bien qu’elle demande un peu de temps.
 
En plus des financements, il faut trouver des assurances avec qui on évalue les chances et les risques de l’ouverture d’un restaurant. une fois tous les documents et financements réunis, vous pouvez élaborer votre projet de manière concrète, en émettant vos besoins en effectifs, en établissant vos horaires d’ouverture et en faisant parler de vous.
 
 
Car c’est un élément à ne surtout pas négliger : aujourd’hui la communication est un atout essentiel pour réussir, et il est important de maîtriser ses différents aspects. Nous parlions plus haut de l’importance d’avoir une offre originale, notre principal conseil est d’élaborer une cuisine qui vous ressemble. À partir de là, le reste suivra, et notamment le marketing. Faire connaître sa cuisine, c’est tout d’abord savoir à qui on s’adresse, quel type de clientèle, pour pouvoir adapter sa communication. Si l’on s’adresse à un public végétarien, il faut communiquer en ayant conscience de ses attentes, ses désirs et ses habitudes.
Il faut donc s’avoir s’entourer de gens qui mettront en valeur votre restaurant, comme par exemple faire appel à un graphiste pour posséder une réelle identité visuelle. De même, vous devez vous mettre dans la peau d’un véritable web-marketer pour élaborer une stratégie commerciale sur les réseaux sociaux.
 
En ayant connaissance de tous ces éléments, vous êtes désormais armé pour vous lancer dans une aventure culinaire palpitante !

Partager