blog-post

Comment utiliser le pouvoir de l'image sur les réseaux sociaux

Que l'on soit blogueur, photographe, directeur marketing, community manager,... L'image est indispensable pour se démarquer. En effet, un contenu visuel se rend 60 000 fois plus vite au cerveau qu'un autre contenu, et c'est pourquoi on lui attribue une si grande place dans le monde des médias. Une image doit attirer l'attention, être correctement préparée pour avoir le plus gros impact possible; ainsi, suivre une formation spécialisée dans le visuel est un atout incontournable pour se démarquer dans le flux continu de contenu qui circule sur les réseaux.
 
Stratégie marketing sur les réseaux sociaux
 
La plupart des réseaux sociaux possèdent un algorithme qui favorise les contenus qui obtiennent le plus de vues, de "j'aime", en peu de temps. C'est donc avant chaque publication qu'intervient un professionnel de l'image; il doit être capable de prendre de belles photos,mais pas seulement ! Tout ce qui attire l'oeil est important: la couleur de fond, le décors, les jeux de lumière, et la modification de l'image avec des outils professionels pour changer les couleurs et les contrastes. Ceux qui savent maîtriser tous les secrets du visuel sont donc très prisés par les entreprises qui souhaitent se développer et mettre en place de la publicité efficace.
Il faut également toujours se mettre à la place du client ou du lecteur: que veut-il voir ? Une bonne stratégie est de toujours se tenir au courant de ce qui attire beaucoup d'audience, de s'aider des tendances pour se renouveler et ne pas proposer du contenu terne et répétitif. Soyez créatifs et vous aurez toujours un coup d'avance sur la concurrence !
 
Susciter l’émotion
 
Une image qui a un impact est une image qui fait réagir. Il faut donc s’assurer de choisir un visuel qui provoque une émotion chez le spectateur. C’est à vous de déterminer quel est le meilleur choix en fonction de votre but et de votre contenu: joie, interrogation, peur, colère ?
Le plus souvent, la joie et l’envie sont utilisées pour de la vente directe pour convaincre le client qu’il doit acheter le produit tandis que la peur et le dégoût sont utilisés pour appuyer des arguments ou pour avoir un effet dissuasif. La colère et l’interrogation, quant à elles, sont utiles pour faire réagir les lecteurs (par exemple, si l’on souhaite un très grand nombre de commentaires).
 
Quand votre choix est arrêté sur le message à faire passer, testez l’image sur vous ou vos collègues: si elle ne vous fait pas réagir, elle ne fera probablement ni chaud ni froid à un lecteur qui voit passer des centaines de posts par jour.
 
La photo: quand et comment ?
 
Si l’image en elle-même est importante, il ne faut pas négliger l’heure de sa publication et la phrase d’accroche qui l’accompagne.
De nombreuses études montrent que l’impact d’une publication dépend énormément de l’heure choisie, car il y a despics de connexion. De manière générale, il est conseillé de publier du contenu en dehors des heures de travail et plus précisément entre 12h et 13h (heure de table) et entre 17h et 19h (juste après le travail). Cependant, chaque réseau social a ses particularités et pour une utilisation professionnelle, il est préférable de s’informer de manière plus précise, d’autant plus que les statistiques relatives aux pics de connexion sont facilement accessibles.
N’oubliez pas de prendre en compte l’audience que vous souhaitez atteindre: des travailleurs ne se connecteront pas aux mêmes moments que des parents au foyer ou des étudiants.
 
Enfin, lorsque vous poubliez une photo, vous avez souvent l’occasion de l’accompagner d’une phrase ou d’un paragraphe d’accroche: accordez-y de l’importance car cela peut décupler les réactions de vos lecteurs sur certains médias. Citations, hashtags, phrases de motivation: n’hésitez pas à vous inspirer des grandes entreprises pour trouver ce qui fonctionne le mieux.
On peut notamment retenir que les paragraphes trop longs ne seront jamais lus par la plupart des gens, il vous faut donc être clair et concis; et que les hashtags à moyenne (~200 000 utilisations) et faible (~10 000 utilisations) occurence vous fidéliseront une audience plus importante que des hashtags à haute occurence si vous êtes une entreprise ou un blog en développement.

Partager

INSCRIVEZ-VOUS CONTACTEZ-NOUS